Google+ Badge

samedi 31 décembre 2011

Déplacement de mon portfolio en motion design.

J'ai commencé un nouveau portfolio en ligne sur l'adresse : http://jb-graphic-designer.tumblr.com/ avec les travaux décrits au jour le jour. J'y publie en effet les maquettes, les essais, voire les exercices quotidiens...
Avec un principe de speed design, hérité des "5 secondes challenges" de Greyscale Gorilla : une journée pour tout faire, une durée très courte, pas forcément de son. L'idée est de répéter le geste.
Le motion est un humanisme, comme la gendarmerie :-) (Merci Michel Houellebecq !)
Si vous souhaitez avoir une vision plus précise de l'évolution de cette partie de ma carrière je vous y invite. Lien

Exemple ci dessous de speed design avec un essai de matte painting dans le logiciel NUKE.
Au départ j'ai ce plan :




Puis voici le résultat quelques heures plus tard...



Le résultat est perfectible, mais ce qui compte c'est l'intention. On se doute bien qu'avec deux jours en plus et quelques milliers d'euros on serait au niveau de Pirates des Caraïbes ! En attendant ce jour funeste, je m'exerce !

mardi 1 novembre 2011

UN JOUR DANS LA VIE. Le nouveau film de Ridley Scott & ses milliers d'amis

L'ambitieux film de Ridley Scott est composé de 90 minutes tirées de 4500 heures de films envoyées par des dizaines de milliers d'internautes, toutes filmées le 24 juillet 2010. Un jour, une vie, un monde.

http://youtube-global.blogspot.com/2011/10/life-in-day-now-available-on-youtube.html

Sous titrage dans 20 langues et DVD disponible.

The ambitious Ridley Scott-produced, Kevin Macdonald-directed project features 90 minutes of footage whittled down from 4,500 hours sent in by thousands of people who answered the filmmakers’ call to record their lives as it unfolded over the course of single day: July 24, 2010.

The resulting compilation made the rounds on the festival circuit before “finally coming home to YouTube.”

samedi 29 octobre 2011

CMS ? Are you sure ?

OK, everybody thinks that CMS is free, CMS is open source and CMS is easy to use... check this points :

Web designer, beware.
- No so easy and fast. Each CMS has his own language. With a learning curve.
- Check the online community support
- CMS is good when you want to design complex sites fast, but please be sure that your client is ready for CMS
- And do you have time to assist the client
- Take time to choose the right CMS

Non Web designer, beware too
- You still need HTML and CSS to manage any CMS
- Default template is frustrating, you'll want to be more specific.
- You will need help for customization.

Big organizations, you must know
- CMS is not free, you still need dedicated ressources to maintain the website
- Change your internal process can be expensive
- Can eventually need extra investments to maintain
- Take to time evaluate your processes... do you need a CMS ?

What is a CMS ? (101)

What is a CMS ?
CMS : Content Management Systems.
A CMS is a server side software, designed to SIMPLIFY the creation and modification of any content on a client website.
Basics fonctionnality :
- A database
- An administration area
- Use of pre-built templates
CMS where created to speed up site developement, and leave the access to complex systems to non technical users.

6 types of CMS

  • Type 1 : general purpopse CMS
    Allow you to modifiy site architecture, content, and has a site administration. Non industry-specific. Can be upgraded by modules.
    Drupal, Joomla, Typo3 Modex...
  • Type 2 : blogs
    This category has evolved into CMS, but is primarily focused on text and articles.
    Wordpress, Movable type...
  • Type 3 : E-learning
    Sites with built in modules for quizzes, curriculums ...
    .LRM, ATutor, Moodle...
  • Type 4 : E-commerce CMS
    Solutions focused on e-commerce applications : shopping carts, product management, billing, security...
    Magento, Cubecart, Opencart...
  • Type 5 : Wikis
    To create collaborative Wikis. Can be used in collaboration with other CMS.
    Tiki Wiki, MediaWiki, Pm Wiki...
  • Type 6 : Social Media
    To build online communities, manage user profiles, use existing networks, instant messaging...
    Elgg, PhpFox, Royzz...

dimanche 23 octobre 2011

Apple / Steve Jobs : Enfin disponible au public. La video de l'événement spécial organisé par Apple pour commémorer sa mémoire.

La semaine dernière Apple a organisé un événement spécial sur son campus de Cupertino pour ses employés, invités à commémorer la mémoire du fondateur de la marque, Steve Jobs.
Retransmis dans le monde entier auprès des Apple Store (qui avaient fermé pour l'occasion) cet événement était réservé aux employés uniquement. La vidéo est désormais en ligne, disponible depuis quelques minutes ce dimanche soir.
On peut y voir ses proches amis, et même des interventions de Norah Jones. Triste mais instructif. A voir ici.

Que fait un Motion designer ?

Il se situe en amont et en aval de la production d’une animation ou d’une interface. Il créé différents éléments graphiques dérivés de l’identité visuelle avant de produire une animation.
Le motion designer dispose d’un double rôle de directeur artistique et de technicien. Il intervient ainsi de manière transversale dans un
projet. Il prend en charge des projets dotés de forts enjeux créatifs, dans des domaines aussi distincts que la publicité, le marketing, la
diffusion télévisée ou le Web.
Les différentes étapes du processus de création dans le motion design recouvrent une phase conceptuelle et une phase de réalisation
proprement dite. Pendant la phase conceptuelle, le motion designer élabore des planches de tendances (moodboards ou conceptboards,
qui mettent en place un univers graphique), établit le storyboard (qui en scénarise le déroulement), définit les choix typographiques et de
mise en page d’écrans, la conception des mouvements, des effets de transition, etc. Pendant la phase de réalisation, une première animatique permet de valider auprès du client le déroulement et le rythme de l’animation. Le rendu des images (temps machine), le montage et l’étalonnage complètent le travail d’animation. L’encodage constitue la dernière étape du projet.

ACTIVITES

Au niveau du design
Le Motion designer participe à la recherche du concept et au brainstorming.
Il contribue à l’élaboration du story-board et des compositions graphiques, ainsi qu’à la préparation du tournage. Il travaille avec une charte graphique pré-établie ou définit lui-même une nouvelle identité graphique avec le directeur artistique. Il imagine un univers graphique, nourri par une forte culture de la typographie, pour le film à partir des conceptboards et de maquettes des étapes-clés. Il prépare et gère toutes les ressources dont il a besoin pour le compositing (éléments graphiques, illustrations, plans séquences, son).
Dans le cadre du broadcast, il créé des gabarits réutilisables.

Travail typique

Le Motion designer peut réaliser une variété de supports pour le Web ou la diffusion télé : bandes annonces, clips vidéos, spots publicitaires, génériques d’émissions et éléments graphiques associés (arrière-plan animé, transition vidéo, générique de fin), transitions pour des animations Flash, signatures de marque, des présentations et des installations graphiques. Pour chacun, il s’appuie sur des story-boards, sa culture graphique et les objectifs du client.

Au niveau technique
Le motion designer gère les ressources graphiques et leur rendu dans l’animation. Il adapte son travail au support final, en proposant l’encodage approprié (compression, formats vidéo) et s’assure que l’implémentation technique est appropriée. Le motion designer maîtrise les principales techniques d’animations 2D, éventuellement la modélisation 3D, ainsi que les techniques du montage vidéo.

Au niveau de l’équipe
Il dirige et forme aux nouvelles techniques l’équipe de graphistes 3D, designers sonores, illustrateurs et animateurs qui travaillent avec lui sur le projet.
Il formalise les briefs graphiques et communique les objectifs du client aux animateurs. Il s’assure que l’équipe suit les spécifications demandées. Il coordonne les échanges d’information entre le directeur artistique et les designers pendant la phase de production. Il encourage l’équipe à travailler à partir des meilleures pratiques de production, des meilleures méthodologies et techniques. Il veille à la qualité de tous les livrables graphiques.

Au niveau du client
Le motion designer établit un brief avec le client pour comprendre son modèle économique et ses objectifs, afin de lui proposer des animations qui répondront à ses enjeux marketing. Il travaille en relation directe avec le client et les équipes marketing pour présenter les conceptboards, les affiner et les valider. Il communique au client les contraintes techniques et planifie le calendrier de réalisation. Il participe aux réunions de débrief avec le client. Il effectue les itérations nécessaires avec le client jusqu’à la validation du projet.
Il s’assure que les intentions et la mise en oeuvre des idées graphiques sont en phase avec l’identité de marque et les objectifs du marketing.

Source : Guide des métiers du design interactif 2011/2012
A télécharger ici

Pour tout savoir sur les métiers :
04 Architecte de l’information
12 Chef de projet éditorial web
16 Chef de projet interactif
20 Designer et développeur d’applications riches
24 Designer de service
30 Designer d’information
34 Designer d’interaction
44 Designer sonore
50 Développeur front-office
60 Développeur web
72 Designer d’interfaces mobiles
76 Directeur artistique interactif
86 Directeur de création interactive
90 Ergonome web
98 Motion designer
106 Rédacteur web
110 Webdesigner
120 Webmaster
124 Les associations professionnelles et les organismes de promotion
178 Les compétitions et les prix
218 Les événements et les conférences
226 Bibliographie : design interactif
234 Les liens utiles

Qui l'eut cru ? Facebook : 0. Foursquare : 1

Avec la fin annoncée de Facebook Places, le site Foursquare vient de remporter une victoire éclatante. L'ogre Facebook n'a pas réussi à dévorer le nain technologique mais plus "ciblé", Foursquare.
Personnellement j'ai toujours aimé la simplicité de Foursquare et - curieusement - pas eu envie de partager ma géolocalisation avec tous mes "amis" Facebook...
Il faut croire que je n'étais pas le seul.
RIP Facebok places.

Newspaper Map. Tous les journaux du monde accessibles via une carte !

Une idée simple et géniale : chaque titre représenté sur une GoogleMap. Un clic et voilà...
Cool.
http://newspapermap.com/

Volkswagen lance la Nouvelle New Beetle avec une campagne de Réalité Augmentée percutante

Quand il faut sortir du lot en matière de marketing automobile, un lancement est toujours un moment propice aux innovations.
Volkswagen innove avec une campagne de lancement de la New Beetle 2012 plutôt réussie. Au lieu de regarder bêtement des affiches statiques, voyez les vivre et les véhicules bouger dans votre téléphone ou Ipad.
Pas clair ? Regardez ça :
!

Aljazeera lance "the steam", une émission participative qui fait la part belle aux réseau sociaux.

La chaîne d'information continue du Qatar, Al Jazeera, a créé une émission d'un genre nouveau. "The Stream" intègre du lundi au jeudi les contenus, commentaires, et contributions des internautes.
A découvrir ici.
http://stream.aljazeera.com/

Téléchargez légalement "Mitan" de Mario Canonge sur votre Facebook (et deux titres gratuits)

Le pianiste (hyper talentueux) Mario Canonge vient de mettre en place sur sa page Facebook une offre de téléchargement légal de son album MITAN.
Pour 8,99 (ou plus) vous avez le plaisir de télécharger l'album sans mauvaise conscience, avec un bon karma.
Et tout ça diirectement dans Facebook ! Il offre même deux titres en téléchargement gratuit : "Poésie du chaos" et "Entre la Pelée et l'Ararat"...
Alors pourquoi s'en priver ?
JB

samedi 22 octobre 2011

L'influence, le nouveau pilier de la communication

Je vous invite à écouter cette brillante présentation de Mercedes Erra, Présidente Exécutive d’Euro RSCG Worldwide et France, Fondatrice de BETC Euro RSCG et Directrice Générale d’Havas.
Elle présente le nouvel indicateur qui semble émerger des réseaux sociaux et de l'internet : l'influence.
Et pour elle, c'est le fond qui fait l'influence...
http://fr.techcrunch.com/2011/10/21/vers-un-nouveau-modele-d%e2%80%99influence-confiance-verite-et-transparence-hubforum2011/

Médias sociaux : rentables ou pas rentables pour une entreprise ?

Les médias sociaux sont devenus fondamentaux dans le développement du business actuel. Ok. On est tous d'accord. Mais maintenant, on fait quoi ?
Avec toutes ces pages Facebook, ces "j"aime", ces "followers", on se pose très vite la question de la transformation de ces contacts en clients.
20.000 fans, combien achètent ?
Nous allons poser quelques principes de base.

1 - Il y a un fossé entre les entreprises et les consommateurs.

Sur le net, les entreprises pensent que (dans l'ordre) :
- le client veut connaitre les nouveaux produits
- de l'info générale
- de l'info exclusive
- des classements de produits
- acheter
- des rabais

or en réalité, les études montrent (*) que le client veut (dans l'ordre)
- surtout des rabais
- acheter
- des classements de produits
- de l'info générale
- de l'info exclusive
- et connaitre de nouveaux produits.

Impressionant.
On peut dire qu'il y a sur le net une inversion de la perception entre l'entreprise et le consommateur.
Pourtant les entreprises continuent à fournir du contenu que le client ne veut pas. Et la plus évoluée des campagnes virales ne compensera pas ce "gap".

2 - Les publicitaires "old school" vous mentent

Quand il s'agit de faire une "belle campagne", le publicitaire "old school" se préoccupe uniquement de la qualité de son message. Ils vous laissent croire que c'est là que réside la valeur. Ils vous mentent.
La réalité est plus dure : seul 13% des consommateurs font confiance à la publicité. Mais 70% sont prêts à croire quelqu'un d'autre, même un inconnu total !
90% font confiance à quelqu'un qu'ils connaissent... bref... La pub c'est le consommateur lui-même.
Or beaucoup de sites sont restés sur le modèle classique ("recherche") au lieu de migrer vers le modèle "social".
Ceux qui ont modifié leur pages pour adopter la structure sociale n'ont pas à le regretter :
LEVI'S a rapporté que sur la page suivante (cf visuel) 40% du trafic venait des recommandations des boutons sociaux ! Ils ont calculé que les visiteurs amenés par leurs amis à visiter le site étaient plus à même d'acheter, et acheter pour une valeur supérieure.

American Eagle : + 56% des ventes avec ce bouton "J'aime", et une dépense moyenne 52% plus élevé que la moyenne.


3 - Les questions qui fachent
Un matin, votre boss viendra vous voir derrière votre Imac et vous posera les questions qui fâchent :
- Gérard (ok, c'est votre prénom)... Gérard... Quel est l'impact réel de toutes ces interactions sur notre business ?
- et... puis Gérard... En quoi nos efforts sur les médias sociaux ont-ils le moindre impact sur nos revenus ? hein ?

il sera temps de sortir l'exemple de VIRGIN AMERICA... A suivre.



(*) IBM Institute CRM Study 2011

Après la pièce du boucher, la pièce de Buzz

On connaissait la pièce du boucher, ce morceau charnu de bonne viande, voici venu la "pièce de buzz". Traduction pathétique de "buzz piece".
A quoi ça sert ?
A hameçonner le prospect, à le ramener vers votre petite entreprise en lui OFFRANT un avant gout de votre talent.
Exemple : vous êtes un spécialiste dans votre domaine ? Ecrivez un livre blanc sur votre sujet de prédilection : facile à lire, court (10 pages max), et gratuit. Disponible en ligne c'est un contenu qui sera téléchargé, lu ensuite et éventuellement générera un contact commercial.
Vous pouvez aussi faire une vidéo, où vous expliquez l'importance de votre travail en moins de 3 minutes. La vidéo créé un lien plus humain qui améliore la qualité du contact.
Mais en fait il peut être : un guide, un résumé d'articles, une collecte d'informations, un chapitre de livre...
Pour avoir de l'impact (et être vu) il vous faut surtout soigner le titre de ce support : "5 idées neuves pour...", "12 conseils avant de... " etc...
Rappelez-vous que l'internaute a peu de temps à vous consacrer, soyez bref, concis et pratique.
Comme cet article.

Paypal lance ACCESS. Quels sont les dangers pour les sites de e-commerce ?

Le site Paypal, leader du micro paiement en ligne, vient de lancer un service d'accès universel. ACCESS permettra en effet aux visiteurs des sites de e-commerce de ne pas avoir à s'identifier sur chaque plateforme, le commerçant ne recevant plus les données personnelles de son client (nom, âge etc). En théorie le client voit sa vie facilitée : pas de formulaire à remplir, seul Paypal connait son identité complète, ses habitudes d'achat etc. En pratique cela change la donne pour le commerçant qui risque de ne plus avoir de données fiables sur ses clients. Or en ce moment, qu'y a-t-il de plus important que les données, les fichiers clients et les extrapolations qui en découlent ?
Pour le moment le service n'est supporté par personne dans le commerce, on comprend mieux pourquoi.
En savoir plus (US) : http://econsultancy.com/us/blog/8136-is-paypal-access-a-bad-idea-for-online-retailers

jeudi 3 février 2011

Signs Your Rates Are Too Low

There are plenty of situations that will tell you that your rates are too low. The best response to any of these situations is to raise your rates.
  1. Your clients accept your rates with no complaints whatsoever. If a client hasn’t at least said, ‘that’s a little higher than I was accepting’ when you send her an estimate, you’re in trouble. Most clients will want to at least try to negotiate downwards, no matter the price point, unless they find a freelancer who they think is a real steal.
  2. You haven’t raised your rates in over a year: Between the experience you’ve gotten and any increases in cost of living, it’s reasonable to raise your rates (at least for new clients) every year.
  3. Your rates aren’t in line with what other freelancers are charging. When I first started freelancing, I heard about another local freelancer who was charging triple what I was (I’m not going to give you the dollar amounts because I’m a little ashamed of what my starting rate was). She wasn’t particularly experienced or skilled compared to me, but she was getting what she asked for. You better believe I raised my rates immediately.
  4. Your budget is perfectly balanced: A perfectly balanced budget isn’t a good thing, at least for a freelancer. If just one missed payment from a client would throw your budget off entirely, you’re not bringing in enough money. A perfectly balanced budget (even if you’ve budgeted for savings and retirement) means that you still have room to stretch.
  5. You’re charging less than double what you could make hourly working for an employer: In most places, freelancers ought to be aiming for at least double what an employer would pay because that’s the real amount an employer earmarks for salary, taxes, benefits and generally the cost of having an employee.
There are, of course, more obvious signs — like you’re eating ramen for the third week in a row — but it’s the subtle signs that I particularly worry about. If you’re in a tough spot financially, raising your rates is probably an obvious move. But if you are getting by or you’re even comfortable, you might not think of raising your rates. But if your work, between skills and experience and general ability, is worth a higher rate, you should be getting it.

http://freelanceswitch.com/money/how-to-tell-when-your-rates-are-too-low/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+FreelanceSwitch+%28Freelance+Switch%29

lundi 10 janvier 2011

Matte painting


Je travaille sur les matte paintings d'un projet personnel.
Some matte paintings for a personal work.